Déduction des frais kilométriques

Découvrez les avantages de la déduction des frais kilométriques dans le calcul de vos impôts

Vous utilisez votre véhicule pour vous rendre à votre travail et vous déduisez de votre impôt les frais réels générés par ces déplacements. Cette déduction vous permet d’avoir un montant d’impôt à payer moins élevé qu’avec la déduction forfaitaire de 10%.

Créez une lettre de contestation d'une amende
Commencez
Répondez à quelques questions. Nous nous occupons du reste.

Les frais réels sont des dépenses réalisées dans l’exercice de sa profession (frais professionnels). Ces frais comprennent les frais kilométriques qui sont liés au trajet domicile-travail. Pour calculer ces frais, vous pouvez le faire avec le barème kilométrique fourni par l’administration fiscale, selon le nombre de kilomètres parcourus. 

La déduction forfaitaire s'applique automatiquement et est limitée à 12 305 euros.

Lorsque le trajet domicile-travail génère de nombreuses dépenses (carburant, assurance, entretien et réparation, de stationnement), la déduction forfaitaire de 10% n’est pas souvent suffisante pour couvrir l’ensemble des frais. Il faut donc choisir la déduction des frais réels pour vos indemnités kilométriques.

La déduction est calculée à partir des barèmes de l’administration fiscale qui sont mis à jour tous les ans. Le calcul dépend du nombre de CV du véhicule et des kilomètres effectués dans l’année.

Les kilomètres domicile-travail pris en compte pour le calcul des indemnités kilométriques sont limités à 40 km par trajet (80 km pour un aller-retour).

L’administration peut accorder un dépassement dans des cas particuliers : raison de santé, difficulté de trouver un emploi près du domicile, précarité ou mobilité de l’emploi que vous exercez et autres cas. L’intégralité du kilométrage (même au-delà de 40 km) sera alors prise en compte si vous le justifiez.

Le simulateur de frais kilométrique prend en considération : la perte de valeur avec le temps (ou dépréciation) du véhicule, les frais d’entretien, de carburant, de réparation, d’assurance, de stationnement, les frais d’achat de casques et de protection.

  • Conservez les justificatifs ou factures
    Il n’est pas indispensable de les fournir à l’administration fiscale lors de la déclaration des revenus. Toutefois, il est préférable de les conserver en cas de réclamation du fisc pour justifier la fréquence des trajets, les factures d’entretien et de réparation, les frais élevés et autres.
  • Pas de déduction possible si vous êtes locataire du véhicule.
    Le loyer payé est couvert par le barème de l’administration fiscale ; celui-ci ne peut pas être déduit en plus.
  • Cas de déduction
    Si le véhicule est financé à crédit, vous pouvez également déduire les intérêts annuels correspondants, en fonction de l’utilisation professionnelle du véhicule.
Créez une lettre de contestation d'une amende
Commencez
Répondez à quelques questions. Nous nous occupons du reste.

Demandez à un avocat

Obtenez une réponse juridique d'un avocat

Avocats À votre écoute Rocket Lawyer

Nombre de caractères restants : 600

Votre question dépasse les 600 caractères autorisés. Veuillez reformuler puis soumettre votre question à nouveau.

Obtenez une réponse