Partagez cet article










Submit
image maison energie

Travaux d’isolation et de rénovation : deux bons plans à connaître !

L’automne s’installe, l’hiver et ses températures négatives vont vite arriver… L’an dernier, votre consommation d’électricité était tellement importante que vos factures ont atteint des montants exorbitants. Vous souhaitez que votre logement garde la chaleur et pensez peut-être à refaire l’isolation thermique, changer votre chaudière ou la couverture de votre toiture. Comme les frais risquent d’être importants, voici deux solutions pour vous faire économiser à la fois votre consommation d’énergie et votre argent.

Première solution : le crédit d’impôt pour les travaux de transition énergétique (CITE).

Le CITE est une réduction opérée sur vos impôts. Cette réduction concerne les travaux payés avant le 31 décembre 2018.
À savoir : le Parlement est en train de voter la reconduction de ce dispositif pour un an (jusqu’au 31 décembre 2019) et il sera probablement ensuite transformé et versé sous la forme d’une prime.

Seconde solution : une prime exceptionnelle “coup de pouce” pour certains ménages

Une prime exceptionnelle existe pour certains ménages, pour les aider à financer des travaux d’économies d’énergie. Le montant de la prime peut atteindre 3000 € en fonction de la situation financière du ménage. La prime peut faire l’objet d’un remboursement (virement ou chèque), d’une réduction de votre facture de travaux ou d’un bon d’achat pour les biens de consommation courante.
Cette prime peut être demandée jusqu’au 31 décembre 2020.

Qui sont les bénéficiaires de ces deux dispositifs ?

Pour le CITE : si vous êtes propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit, et que vous réalisez des travaux en faveur de l’amélioration de l’environnement, vous pouvez prétendre à la réduction de votre impôt. Les travaux doivent concerner votre résidence principale construite depuis au moins deux ans, et située en France. Votre situation familiale sera prise en considération pour l’étude de votre droit à la réduction d’impôt.

Pour la prime exceptionnelle “coup de pouce” : cette prime s’adresse aux foyers avec des revenus modestes et qui souhaitent changer, par exemple leur chaudière au fioul ou isoler les combles. Les travaux peuvent concerner la résidence principale et secondaire.
Pour être éligible à cette prime, si vous vivez seul, votre revenu de référence sur l’avis d’impôt ne doit pas dépasser 24194 € pour l’Ile de France et 18409 € pour les autres régions.

Quels sont les travaux éligibles au CITE et à la prime exceptionnelle “coup de pouce “ ?

Pour avoir droit au CITE, vos travaux doivent entrer dans la liste ci-dessous :

  • travaux d’économie d’énergie (exemple, l’installation d’une chaudière à haute performance) ;
  • pose de matériaux d’isolation thermique (exemple, le changement de vos fenêtres) ;
  • équipement de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable (exemple, installation d’un poêle à bois).

Pour la prime “coup de pouce” : seulement deux types de prestations sont concernées :

  • les travaux d’isolation des combles ou des toitures ;
  • le remplacement d’une chaudière au fioul par un équipement utilisant des énergies renouvelables (exemple, pompe à chaleur air/eau).

Attention : pour bénéficier du CITE ou de la prime coup de pouce, l’artisan ou l’entreprise qui vous fait les travaux doit être certifiée RGE (artisan reconnu garant de l’environnement).

Comment faire pour bénéficier de ces aides ?

Pour le CITE : si vous remplissez toutes les conditions, vous avez la possibilité de bénéficier d’une réduction d’un taux unique de 30 % des dépenses.
Exemple : le montant TTC des travaux d’isolation hors main d’oeuvre s’élève à 10000 €. Il est possible de déduire 30% de cette somme lors de votre déclaration de vos revenus. Pour cela, soumettez votre demande lors de votre déclaration d’impôt et fournissez tous les justificatifs demandés à l’administration fiscale (sur le formulaire dédié n°2042 RICI).

Pour la prime “coup de pouce”, il faut adresser votre demande à une des entreprises signataires de la charte “coup de pouce d’économies d’énergie” afin d’obtenir une offre.
Il s’agit principalement de vendeurs d’énergie.
Ensuite, après avoir reçu l’offre, vous pouvez signer le devis proposé par un professionnel certifié RGE.

Les aides sont-elles cumulables ?

Oui, les deux aides sont cumulables !
Exemple : les travaux d’isolation des combles réalisés dans une résidence principale sont d’un montant de 5000 € TTC.
Une prime “coup de pouce” de 1500 euros a été allouée à ces travaux. Pour les mêmes travaux, vous pouvez aussi bénéficier du CITE. Toutefois, l’administration fiscale va déduire le montant de la prime pour le calcul du crédit : dans cet exemple, le CITE s’appliquera sur les 3500 € qui restent à votre charge (5000 € – 1500 €).

Voilà, vous savez quoi faire pour passer l’hiver au chaud sans vous ruiner !

Articles similaires