Partagez cet article










Submit
Entraîneur de foot qui explique ses tactiques à son équipe

Comment créer un club de foot de quartier en 4 étapes ?

Vous voulez créer un club de foot dans votre quartier ? Juridiquement, un club de foot est une association classique, mais qui comporte tout de même quelques spécificités. Rocket Lawyer vous montre la marche à suivre, en 4 étapes, pour vous lancer dans cette aventure sportive et pédagogique.

Étape n°1 : Créez une association

Dans l’immense majorité des cas, le club de foot est une association c’est à dire une structure juridique qui, contrairement à une société, n’a pas vocation à réaliser un profit mais qui poursuit un objectif non-lucratif. La première étape est donc la création de statuts d’association, ce document posera les règles principales de l’association.

Ces statuts comportent le nom du club (choisi librement sous réserve de ne pas avoir été déjà pris par une autre association, de ne pas faire référence à une marque et de ne pas comporter des références politiques, idéologiques religieuses ou syndicales), le siège d’établissement du club, l’identité des administrateurs et surtout l’objet de l’association. Consultez notre guide sur la procédure de création d’une association si vous souhaitez plus d’informations.

L’objet désigne les activités que le club sera autorisé à mettre en place. Les activités les plus classiques d’un club de foot à insérer dans vos statuts sont :

  • l’organisation d’entraînements sportifs et de matchs ;
  • la mise en place événements sportifs et et de tournois ;
  • la promotion du football et de la pédagogie par le sport.
  • etc..

Étape n°2 : Obtenez un agrément du ministère de la jeunesse et des sports

Le club de foot de quartier, ce n’est pas qu’un endroit où des enfants surexcités courent derrière un ballon ! C’est aussi, et peut être avant tout, un lieu de socialisation, d’éducation populaire et de développement des enfants, c’est ce que promeut l’agrément « jeunesse et sport ». Cet agrément est celui par lequel le ministère de l’éducation et des sports reconnaît la valeur éducative particulière de votre club et propose pour l’encourager, des subventions publiques.

Les associations sollicitant un agrément doivent remplir des critères fixés par la loi :

  • le respect la liberté de conscience : le club doit être ouvert à tous sans distinction religieuse, spirituelle ou philosophique ;
  • le respect du principe de non-discrimination dans l’accès au club et dans sa gestion ;
  • l’égal accès des hommes et des femmes dans la gestion de l’association : le conseil d’administration doit refléter la composition de l’assemblée générale ;
  • un fonctionnement démocratique : mise en place d’un conseil d’administration nommé par l’assemblée générale et droit de vote de chaque membre et transparent : comptabilité honnête et fidèle de la réalité.

Vous devrez ensuite contacter la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) la plus proche du siège de votre association, chargée de vous délivrer l’agrément.

Ce label ouvre droit d’une part à des aides financières (jusqu’à 3000€ par exercice) et une défiscalisation des dons et legs.

Étape n°3 : Affiliez le club à la Fédération Française de Football

Il peut être intéressant pour un club de s’affilier à la Fédération Française de Football (FFF). Cette affiliation permettra au club d’obtenir des licences officielles pour les joueurs et de participer à des tournois locaux ou nationaux. Contactez le district le plus proche de votre siège social pour connaître la marche à suivre.

Étape n°4 : Trouvez des entraîneurs qualifiés

Mais que serait un club sans ses entraîneurs ? Au niveau départemental, il est possible d’entraîner des jeunes de moins de 15 ans dans une structure associative après l’obtention du Brevet de Moniteur de Football. Cette certification est délivrée après une centaine d’heures de formation où le futur coach suivra des enseignements très variés (tactique, arbitrage mais aussi physiologie, psychologie etc..).

Les conditions d’entrée à ces formations sont les suivantes :

  • être âgé de 18 ans (même si la formation peut commencer dès 16 ans) ;
  • être licencié de la FF ;
  • avoir validé les tests de sélections du centre interrégional de formation ;
  • être titulaire du certificat prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1)

Voilà, vous savez tout, à vous de jouer !

Articles similaires